Centre National de la Musique

Nous savons qu'à l'horizon 2012 un Centre National de la Musique (CNM) doit voir le jour. Doté d'un budget entre 50 et 100 millions d'Euros, celui-ci viendra en aide à la création, sur le même principe que son aîné le CNC, pour le cinéma.

Lors d'un vote au parlement, en fin de semaine dernière, un amendement a été glissé à la dernière minute, visant les FAI. Le but était de taxer les fournisseurs, afin d'abonder dans un premier temps la caisse de soutien au cinéma, pour ensuite translater une partie de ces fonds vers le CNM. Mais, comme le lièvre qui partit trop vite et arriva après la tortue, nos bons députés n'ont pas marché dans la combine et ont rejeté ce texte.

Nouvel impôt

Vers quoi s'acheminait-on ? En vérité, la licence globale, avec un masque sur le nez, s'invitait purement et simplement dans nos factures !

les internautes auraient eu à payer une taxe supplémentaire et tant pis si vous ne consommez pas de musique, c'est pour le bien de l'industrie musicale que la collectivité est mise à contribution... Sans aucun doute, les Orange, Free et consorts auraient à un moment ou un autre répercuté cette ponction.

Malheureusement, le texte sera représenté dans quelques jours, au Sénat cette fois. Souhaitons que la haute assemblée réagira de la même façon que sa cadette et n'acceptera pas la création d'un nouvel impôt.