Alors que le guitariste chanteur était invité dans l'émission "Les grandes gueules", sur RMC, il en a profité pour atomiser l'Hadopi.

En effet, d'après Louis Bertignac, cette instance est "Royalement inutile". Il considère que depuis sa mise en place, celle-ci n'a pas empêché les téléchargements illégaux.

Selon l'auteur de Grizzly, le piratage pourrait même être une formidable ouverture vers le concert. Le pirate découvre une chanson, puis un album et enfin achète sa place de spectacle. Il me semble que ce circuit existe depuis que le disque est disque, non ? Je ne suis pas persuadé que l'on note une inflation significative de la fréquentation des salles. Le nombre de propositions de concerts certes augmente, mais de nombreux groupes jouent devant des salles peu remplies. Quel bénéfice ? Aucun.

A la question "Piratez-vous ?" Louis Bertignac répond que puisqu'on le pirate, il se donne le droit de télécharger illégalement ! Attitude peu morale ! Cela semble pourtant être dans l'air du temps.