Samedi 23 juillet, nous avons appris, hélas sans surprise, le décès de la chanteuse britanique Amy Winehouse. Même si les circonstances de sa mort ne sont pas encore connues, nous pouvons d'ores et déjà lui reconnaitre saplace dans le club fermé des 27.


27, comme 27 ans !

Il est un âge que l'on craint d'aborder, lorsque l'on fait du Rock'n roll. A 27 ans, le poids des fantômes pèse sur vos épaules. Dans ce panthéon du vertige, Amy était surveillée et attendue par sa soeur Janis Joplin. Voix extraordinaire, carrière fulgurante, présente à jamais. Un même combat pour ces filles, contre des démons intérieurs, qui ne pouvaient les lâcher que le temps d'un shoot, le temps d'une absence et d'un départ pour d'autres cieux dans leur vingt-septième année.

Deux filles et des garçons

Janis se sentira sans doute moins seule, à présent. N'oublions pas que c'est à cet âge maudit de 27 ans que d'autres grandes figures du rock ont disparues. Jimmy Hendrix, Jim Morrison, Kurt Cobain et bien avant eux Robert Johnson.

Entrer dans la légende

Des êtres impossibles à vivre, dont on ne voudrait pas comme copains. Trop torutrés et faisant vivre un enfer à leur entourage. Des artistes insupportables au quotidien, mais dont on ne pourra se passer musicalement, tant ils ont, malgré leurs courtes carrières, révolutionné la guitare pour l'un, le chant et l'écriture pour les autres.

Ce triste samedi, Amy Winehouse fut emportée par des Valkiries, aux portes du Walhalla du Rock. Elle peut désormais se reposer aux côtés des valeureux guerriers de la Pop Music partis avant elle. La légende lui a ouvert les bras.