Il n’y a plus rien ! !

ou

Trop de reprises tue la création

Chers amis,

J’ai eu à rencontrer un peu avant Noël, une équipe de production audiovisuelle. Alors que nous parlions d’un projet bien précis, j’ai demandé quelles étaient les émissions qu’ils avaient déjà produites. La jeune femme, face à moi, me fit une liste aussi longue qu’un ticket de supermarché, au début du mois quand le compte en banque est approvisionné. Je ne retins qu’un seul programme. Bien entendu, celui-ci était musical et s’appelait « Star Sur Seine »

L’idée était bonne et me plaisait bien. Je la manque le jour de diffusion, mais la retrouve en replay. J’en regarde quelques minutes et au-delà de l’aspect « Déjà vu », oui parce que ce concept n’est pas nouveau, ce qui m’a une nouvelle fois marqué et interrogé, c’est la prestation de Shym. De son superbe sourire, elle nous a présenté son nouveau single « En apesanteur », reprise de Calogero.

Que de reprises ! !

Je venais d’évoquer dans un autre article, les résultats des meilleures ventes pour l’année 2011. Force était de constater que les prêtres et Nolwenn Leroy caracolaient en tête, avec des albums composés uniquement de reprises !

Je me suis alors souvenu, d’un propos de Charles Aznavour qui n’hésitait pas à défendre ce type d'enregistrement, dans un de ses livres, mettant en avant le fait que le patrimoine devait vivre et qu’il était bon que des chanteurs, en mal de bonnes chansons, s’attaquent à un répertoire pioché dans le passé.

Si cela pouvait se justifier à une époque où les auteurs n’étaient pas si nombreux, où les compositeurs avaient du mal à faire entendre leurs musiques, aujourd’hui ce n’est plus pareil. Grâce aux nouveaux moyens de communication, un artiste ne peut plus être isolé et mourir dans l’indifférence générale, pour peu qu’il soit entouré de quelques personnes qui l’aideront à exister sur le web, puisque c’est bien de cela qu’il s’agît.

De moins en moins de créativité

Alors pourquoi depuis plusieurs mois maintenant, il semble qu’il y ait une course à la « reprise » ? Est-ce qu’il y a un bonus offert par le gouvernement ? Chacun y va d’ailleurs, de son soi-disant « petit plus », qui en fait n’apporte pas grand-chose de neuf. Bref, passons…

J’ai l’étrange sensation que plus le temps passe et plus la créativité s’étiole. Qui peut me citer un ou deux grands courants musicaux actuels ? Le rap ne connaît toujours pas l’essor auquel il aspire, depuis bientôt 30 ans. L’electro est représentée par des DJ aux figures emblématiques, mais pas par des œuvres inoubliables. Le rock est le style qui survit le mieux aux années. Et après ?

Un de mes amis, musicien de formation classique, me fit remarquer que dans son domaine de compétence, il n’y avait presque pas de compositeurs, juste beaucoup d’interprètes et qu’il leur était impensable de se mettre à composer durant les périodes de disette de représentation, tant la création était réservée à certains.

Doit-on imaginer le monde de la chanson, de la variété, comme celui du classique ? Avec simplement une quantité incalculable, de plus ou moins bons interprètes et seulement une petite poignée de « vrais » auteurs, compositeurs ? Si tel est le cas, alors sonnera le glas.

Les plus belles pages ont été écrites, semble-t-il. Plus personne ne paraît en mesure de se frotter aux statues de commandeur, qui trône dans les mémoires de chacun d’entre nous. Il semble que nous ne retrouverons pas de sitôt de grandes figures qui nous marqueront pour longtemps et enrichiront le patrimoine.

Quand une société n’est plus capable de se renouveler, c’est qu’elle est au bord de la destruction. Au début, elle s’asphyxie, puis disparaît.

Soyez originaux

Si l’envie vous venait de vouloir faire des reprises, ce qui est naturel lorsque l’on débute une carrière, ne vous contentez surtout pas de faire du copier-coller. Apportez à la chanson ce petit supplément qui vous caractérise. N’hésitez pas à malmener les arrangements, à torturer les harmonies, à ralentir le rythme, à transposer d’un style dans un autre.

Il vous faudra vous amuser avec la matière existante, afin de vous l’approprier à part entière. Sinon, cela ne sera qu’une version en plus, en moins bien, d’un titre que tout le monde connait déjà et préfère l’originale.

Je vous souhaite plein de succès.

Bonne semaine.

Olivier